Téléphonie mobile et santé

Au cours des dernières années, des recherches scientifiques intensives ont été menées dans le domaine de la téléphonie mobile. Elles ont tenté en particulier de vérifier les éventuels effets négatifs des champs électromagnétiques des antennes et des téléphones mobiles sur la santé.

Les scientifiques sont unanimes
Parmi les scientifiques, le consensus est le suivant: jusqu’à présent, aucun effet nuisible de la téléphonie mobile sur la santé n’a été prouvé. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) elle-même a levé l’alerte. Par ailleurs, la Suisse dispose des valeurs limites les plus strictes au monde, qui, selon l’Office fédéral de l’environnement (OFEV), protègent suffisamment les enfants, les malades et les séniors.

Cependant, de nombreux utilisateurs ont toujours des craintes concernant la téléphonie mobile. Les opérateurs prennent au sérieux les préoccupations de la population: des experts observent et analysent en permanence les recherches sur les effets du rayonnement électromagnétique.

Pour réduire par précaution le rayonnement lors d’appels émis à partir de téléphones portables, il est possible d’observer un certain nombre de recommandations.

Dr. Josef Widler, spécialiste FMH en médecine générale
 
«En tant que médecin de famille, je peux dire que d’un point de vue médical, aucun trouble de la santé dû au rayonnement électromagnétique n’a pu être prouvé à ce jour. Dans mon cabinet, aucun de mes patients ne s’est plaint d’hypersensibilité électromagnétique. Les symptômes qui reviennent de manière récurrente sont des maux de tête, des troubles de la concentration et du sommeil. Ces problèmes ne sont absolument pas spécifiques et sont les signes cliniques de nombreuses pathologies, remarquées sur une large part de la population. Malheureusement, il est souvent difficile d’élucider clairement leurs causes et le rayonnement émis par la téléphonie mobile n’a rien à voir du point de vue médical.»
 

Effets sur la santé



  
L’OMS a classé le rayonnement haute fréquence, émis entre autres par les stations de téléphonie mobile, dans la catégorie «potentiellement cancérogènes». Quelque 250 substances entrent dans cette catégorie. Parmi elles figurent par exemple le café, l’essence, les légumes marinés ou les champs magnétiques basse fréquence.

PDF Icon  
Les rayonnements des téléphones portables sont-ils nuisibles pour la santé?